Tous les articles par reanalyse

RéAnalyse

Ce carnet vise à promouvoir l’expérimentation de l’analyse secondaire d’enquêtes de sciences sociales menées avec des méthodes dites « qualitatives » – autrement dit, utilisant l’observation, les entretiens approfondis et l’analyse documentaire. L’analyse secondaire de ce type de données ouvre des possibilités nouvelles aux chercheurs en permettant notamment des comparaisons dans le temps et dans l’espace difficiles à faire pour le chercheur qui collecte seul ses matériaux. Elle permet aussi une utilisation plus étendue de données dont l’intérêt n’est jamais épuisé par les publications issues d’une enquête. Elle offre enfin des possibilités de discussion sur les méthodes de recueil des observations et surtout sur les méthodes d’analyse beaucoup plus précise que ce que nous connaissons aujourd’hui. La pratique de l’analyse secondaire des enquêtes qualitatives, qui se développe ailleurs, génère en France beaucoup de réticences. Certaines sont déontologiques : la recherche qualitative procède le plus souvent sur la base d’un contrat de confiance entre le chercheur et les enquêtés qui n’inclut pas la mise à disposition des informations fournies à d’autres personnes que ceux ou celles à qui elles ont été confiées. Ces réticences sont aussi de nature épistémologique et méthodologique : la démarche qualitative construit des données qui sont produites dans l’interaction du chercheur avec le milieu qu’il étudie : beaucoup doutent dès lors de la possibilité de réanalyser validement des données hors du contexte de l’enquête. Le projet ANR réAnalyse, financé en janvier 2010, propose une première série d’expérimentations. Ce carnet servira d’abord à rendre visible les résultats obtenus par l’équipe, à les discuter, à faire connaître les difficultés rencontrées puis à promouvoir d’autres expériences du même type.